Rechercher sur le site

Bienvenue sur la Communauté de Communes CERE ET GOUL EN CARLADES, Place du Carlades, 15800 VIC SUR CÈRE
Tél/fax : 04 71 47 89 00/01 - secretariat@carlades.fr

Géographie du Carladès

Son territoire, qui correspond à la partie auvergnate de l'ancien Carladez, regroupe les 11 communes des hautes vallées de la Cère et du Goul. Il s'étire des pieds du Plomb du Cantal au Nord de l'Aveyron.

La présence de l'eau

La Cère

La Cère est une rivière qui coule dans les départements du Cantal, de la Corrèze, et du Lot. C'est la rivière la plus importante du Cantal où plusieurs barrages sont installés dont le plus important est celui de Saint-Étienne-Cantalès.

Elle prend sa source dans le Cantal, au col du Font de Cère, situé au Lioran dans le massif du Plomb du Cantal. Elle forme l'une des vallées principales des Monts du Cantal avant de déboucher dans le petit bassin sédimentaire d'Aurillac. Elle se jette enfin dans la Dordogne en rive gauche, à l' aval de Bretenoux.

La longueur de son cours d'eau est de 120,4 km. Elle donne son nom à plusieurs des communes qu'elle traverse dont Vic-sur-Cère

Le Goul

Le Goul est un affluent de la Truyère en rive droite, donc un sous-affluent de la Garonne. Il prend sa source sur les pentes sud du Puy Gros massif du Plomb du Cantal (commune de Pailherols) et rejoint la Truyère à l'aval du barrage de Couesque .

Ce cours d'eau est à cheval entre l'Aveyron et le Cantal dont il fait office de frontière naturelle sur plus de vingt kilomètres.

Les cascades ou la présence de l'eau vive

Le Carladès est un territoire où l'eau est omniprésente. Au fil de ces cours d'eau mais aussi de ces cascades comme la cascade de Failletoux ou de la Roucolle.

Parc Naturel des Volcans d'Auvergne

Le Parc des Volcans d'Auvergne est un parc naturel régional français, créé le 25 octobre 1977 dans la région Auvergne, au cœur du Massif central. D'une superficie de 395 070 ha, c'est le plus grand parc naturel régional de France.

Situé au cœur de l'Auvergne, le parc qui s'étire du Nord au Sud sur 120 km sur les deux départements du Cantal et du Puy-de-Dome, est composé de 153 communes territoriales et de 20 communes partenaires (hors périmètre), qui rassemblent 91 200 habitants. Son altitude oscille entre 400 et 1 886 mètres.

Le Carladès est au cœur de ce parc.

La géologie

Les monts du Cantal dans le Carladès

Les monts du Cantan sont constitués des vestiges du plus grand strato-volcan visible d'Europe, dont la mise en place a débuté il y a environ 13 millions d'années et dont les dernières éruptions sont datées d'environ 2 millions d'années. Ce volcan a été en partie démantelé par des phénomènes explosifs et érodé par les glaciers et par l'eau.

Le massif du Cantal fait 150 km de tour, et il est érodé par douze ou treize vallées glaciaires qui convergent vers ses trois principaux sommets: Puy Griou (commune de Saint-Jacques-des-Blats), qui est son ancienne cheminée, le Puy Mary (Grand site National) et le Plomb du Cantal.

Les mont du Cantal sont bordés de plateaux d'origine volcanique : les planèzes. La principale est la Planèze de Saint-Flour. Ces plateaux sont entrecoupés de nombreuses vallées et notamment la vallée de la Cère ou la vallée du Goul.

Le Pas de Cère

Situé sur la commune de Thiézac, le Pas de Cère est constitué d'un verrou glaciaire que la rivière a entaillé en gorges particulièrement spectaculaires. C'est la glace puis l'eau qui sont à l'origine de ces paysages.

Localiser le Pas de Cère sur la Carte

En savoir plus sur la formation du verrou glaciaire

Au quaternaire, les glaciers ont occupé et recreusé une vallée pré-existante, l'élargissant et lui donnant sa forme caractéristique en auge.

Quand les glaciers ont rencontrés les dépôts des avalanches de débris plus résistants, ils ont creusé la vallée en amont de ces seuils, donnant naissance à des bassins topographiques (ombilics), comme ceux de Saint-Jacques-des-Blats et de Thiézac.

Les eaux de la Cère ont ensuite incisé et entaillé la roche plus résistante des verrous glaciaires, donnant naissance aux gorges et aux falaises du Pas de Cère et, plus en amon, du Pas de Compaing.

Le phénomène d'inversion de relief

Il y a plus de cinq millions d'années, les coulées de basalte qui se sont épanchées des flancs du stato-volcan (Plomb du Cantal) ont occupé le fond des vallées.

L'érosion (eaux de ruissellement, glaciers, ….) ayant dégagé tous les matériaux "meubles", le basalte, beaucoup plus dur, s'est retrouvé en relief, formant une plateforme, les ruisseaux (la Bromme et le Goul) creusant de part et d'autre de nouvelles vallées.

Ce phénomène peut aussi être observé depuis Carlat jusqu'à la plate-forme de Ronesque dans ce qui était la vallée pliocène de Carlat (cf. Jung en 1946).