Qu'est ce qu'un plan climat ?

Le Bassin d’Aurillac, le Carladès et la Châtaigneraie s’engagent pour la transition écologique en élaborant leur Plan Climat.

C’est à l’échelle de l’arrondissement d’Aurillac que le Syndicat mixte du SCoT lance son Plan Climat Air Energie Territorial, par une mobilisation conjointe de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac et des Communautés de communes Cère et Goul en Carladès et de la Châtaigneraie Cantalienne dans la continuité des coopérations qu’elles développent.

 

Objectif : répondre aux obligations réglementaires mais surtout conduire un projet volontariste, au travers d’actions concrètes et efficaces, pour agir face au réchauffement… et anticiper les effets du changement climatique (lien vers Bouleversement climatique). Méthode : construire puis conduire le Plan Climat de façon participative (lien vers une démarche participative).

Des obligations et des objectifs volontaristes

L’élaboration d’un Plan climat-air-énergie territorial (PCAET) est une obligation pour les intercommunalités de plus de 20 000 habitants, au titre de la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (2015). En phase avec les grands textes mondiaux (COP21), nationaux (lois et règlements) et régionaux, un PCAET est un projet de territoire axé sur :

  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre,
  • la réduction de la dépendance énergétique,
  • la limitation de la vulnérabilité climatique en permettant d’adapter les territoires sur les court, moyen et long termes.

Les objectifs chiffrés visent à :

  • une réduction des consommations d’énergie de 50% par rapport à 2012,
  • à la couverture des besoins résiduels par des énergies renouvelables aussi locales que possible d’ici 2050.

Une démarche volontaire et pas obligatoire pour la Communauté de communes !

Obligatoire pour la CABA et la Châtaigneraie cantalienne, la mise en place d’un PCAET ne l’était pas pour Cère et Goul en Carladès qui a néanmoins souhaité s’y engager volontairement au regard de l’intérêt territorial. D’où le choix de conduire la démarche au niveau du SCoT BACC.

Le Plan Climat du Bassin d’Aurillac, du Carladès et de la Châtaigneraie s’inscrit dans l’objectif « TEPOS » que s’est fixé le territoire : devenir un Territoire à Energie POSitive. Comme document de planification, il complète les actions concrètes engagées dès 2019 par les trois Intercommunalités dans leur Contrat de Transition Ecologique.

Habitants, participez !

Habitat, urbanisme, transports, alimentation, activités économiques… : on peut agir sur bien des champs de notre vie quotidienne. Et plus nous serons nombreux à le faire, plus ce sera efficace ! Le Plan Climat est donc une démarche participative. Tous les acteurs du territoire sont appelés à apporter leurs propositions : collectivités, services de l’Etat, entreprises, agriculteurs, associations… et habitants !

Des réunions publiques se sont déjà déroulées sur l’ensemble du territoire.

UN CLUB CLIMAT ! 

Vous souhaitez participer à la démarche ? Donner votre avis ?

Participez à des ateliers ouverts à tous (nul besoin d’être expert !), forum en ligne. Le but est d’aboutir dès la fin de l’année à une stratégie territoriale qui se déclinera par un plan d’actions concrètes.

Des ateliers, ouverts à tous, vont se dérouler courant novembre :

  • 12 Novembre – 18h – Aurillac (Bâtiment de l’horloge salles 1 2 et 3)
  • 13 Novembre – 18h – Salle Christiane de Clavières – Polminhac
  • 14 Novembre – 18h – Montsalvy

Vous pouvez également participer sur le forum : Cliquez ici !

Les premiers enseignements du diagnostic conduit par le Bureau d’études B&L

L’évolution font ressortir notre dépendance aux énergies fossiles non renouvelables et importées : près des deux tiers de l’énergie que nous consommons en sont issus. D’où l’importance de poursuivre les initiatives engagées sur les énergies renouvelables pour renforcer la vocation d’un territoire producteur d’énergie !